Installer un clapier et un poulailler dans son jardin : réfléchir son projet avant de commencer

Même en milieu urbain, il est possible d’élever des animaux dont des poules et des lapins quand on a un grand jardin. Pour que le poulailler et clapier soient installés selon les normes requises et permettent le confort des animaux, il est important de bien définir le projet avant sa mise en œuvre. Comment procéder ?

Emplacement du poulailler et clapier et confort des animaux

La première étape pour installer un poulailler et clapier dans un jardin est le repérage du bon emplacement. C’est important pour le confort et l’épanouissement des animaux. Il convient de définir un endroit à l’abri des courants d’air, notamment pour le pondoir et la zone de repos. S’il y a beaucoup de courants d’air dans le jardin, l’installation de brise-vents artificiels peut être indispensable. Il est important que la partie du sol où se situe le poulailler et clapier soit légèrement plus élevé que les parties environnantes. Cela évite en effet les eaux stagnantes qui ne sont jamais bons pour les animaux, notamment en saison humide. Il faut que le poulailler et clapier bénéficient d’un certain ensoleillement en journée. Autrement dit, il convient de bien définir l’orientation de l’habitat des animaux afin que cela leur permette bon développement et santé.

Structure du poulailler et clapier

Une fois l’emplacement bien défini, la suite consiste à définir la structure adéquate pour le poulailler et clapier à installer dans le jardin. Il est judicieux d’opter pour un habitat à étage. En rez-de-chaussée, il y a par exemple une zone ombragée où les poules peuvent s’abriter lors des fortes chaleurs en milieu de journée. La mangeoire et l’abreuvoir peuvent être installés dans cette zone protégée des intempéries. Il est également possible d’y installer des perchoirs. À l’étage se trouvent le clapier, la zone de repos et également le pondoir. Les poules peuvent accéder facilement à ces zones grâce à une rampe. Installer un poulailler et clapier consiste encore à prévoir un enclos d’une surface au sol d’environ 1,5 m2 par poule. La hauteur de l’enclos doit être de 1 mètre au minimum pour que les poules puissent s’ébattre en toute liberté. Les lapins, eux, peuvent rester toute la journée dans leur clapier sans que cela ne gêne leur développement et épanouissement.

Matériaux de construction et installation

Installer un poulailler et clapier garantissant un confort optimal consiste à choisir avec soin les matériaux à utiliser. Si la plastique est excellente et symbolise la modernité et l’évolution, le bois reste un matériau fiable et de bonne qualité. Il est judicieux d’opter pour un habitat pour animaux en bois de qualité dont le chêne, l’hêtre… Le bois est également facile à isoler. Il faut savoir en effet que les parties de l’habitat comme le pondoir et la zone de repos sont à isoler pour que les animaux soient à leur aise. Le toit peut être élaboré en ardoise, en PVC ou en bois traité. L’enclos est à élaborer dans du bois et du grillage métallique inoxydable. Comme ça, la construction résiste aux intempéries et aux aléas du temps. Un bon bricoleur peut concevoir lui-même son poulailler et clapier. Il reste toutefois possible d’en acheter et faire installer le tout par un professionnel confirmé.

Pour donner un côté authentique à sa maison : la plaquette de parement
Potager écolo et autonome : comment récupérer et utiliser l’eau de pluie ?