Comment créer un mur extérieur végétal chez soi ?

Dernièrement, créer un mur végétal est devenu très à la mode. Que ce soit une partie de votre jardin ou en intérieur, cette innovation durable est saine et agréable à regarder. Également appelés murs vivants, ces jardins verticaux regorgent de flore qui profite à tous, des poumons aux oreilles. Dans cet article, nous vous expliquons les comment faire pour créer votre mur végétal et comment en prendre soin.

Exigences d’emplacement

Avant de créer un mur végétal, la première chose que vous devez déterminer est le lieu où il sera placé de manière à ce qu’il soit correctement éclairé. La lumière naturelle est la meilleure option. Les plantes produisent leur propre nourriture grâce au processus de photosynthèse, la production de chlorophylle, une bonne source de lumière est donc importante. Si l’emplacement de votre mur végétal se trouve dans un lieu ombragé, vous pouvez peut-être envisager de placer des appareils d’éclairage supplémentaires. Plus vous disposez de lumière, plus la palette de plantes que vous pouvez choisir augmente. Si vous ne disposez pas de beaucoup de lumière directe, vous serez limité aux plantes qui poussent dans des conditions de faible luminosité, telles que les philodendrons et les pothos. Si vous souhaitez ajouter un jardin vertical à un espace extérieur, vous devez déterminer les bonnes plantes pour votre zone climatique et déterminer si elles conviennent le mieux à un emplacement ensoleillé ou ombragé.

Que puis-je planter ?

Si l’emplacement que vous avez choisi offre une bonne source lumineuse, il existe de nombreuses possibilités pour créer un mur végétal, qui peut être conçu en termes de palette de couleurs ou de vitrine à une seule espèce. Avec une bonne source de lumière, privilégiez les aglaonemas, les pothos ou encore la Paloma. Cependant, si le mur est placé dans une zone ombragée, choisissez plutôt des plantes comme le serpent (Sansevieria trifasciata), le lis de la paix (Spathiphyllum) et le philodendron du Brésil. Song of India (Dracaena reflexa), le lierre anglais (Hedera helix) et les fougères telles que le pied de lapin (Davallia fejeensis) et le maidenhair (adiantum spp.) sont des solutions possibles pour les jardins verticaux recevant une lumière moyenne. N’oubliez pas que vous n’êtes pas limité à utiliser uniquement des plantes ornementales pour votre mur végétal. Vous pourriez aussi facilement avoir un jardin d’herbes vertical ou un potager avec des tomates, des poivrons et d’autres plantes comestibles.

Maintenance de base

Si vous disposez d’un système d’arrosage automatique, votre mur vivant ne nécessitera pas beaucoup d’entretien. Et si vous avez un système de plateaux dans lequel les plantes restent dans leurs pots de pépinière, cela ne ferait pas de mal de retirer les plantes de temps en temps et de nettoyer votre mur. Les plantes attirent les insectes, vous devez donc vous assurer qu’elles restent propres. Nettoyer les feuilles de chaque plante avec du savon et de l’eau suffira à prévenir tout problème. Vous devrez peut-être aussi couper ou tailler régulièrement les feuillages qui débordent. Si vous envisagez d’arroser manuellement et d’entretenir votre mur végétal, vous devez vous assurer de ne pas trop arroser et de vous en tenir aux plantes nécessitant la même quantité de lumière et les mêmes conditions de microclimat pour prospérer et grandir.

Installer un clapier et un poulailler dans son jardin : réfléchir son projet avant de commencer
Pour donner un côté authentique à sa maison : la plaquette de parement